SWITCH TO ENGLISH

Next Post: StatusNet, une solution open-source de microblogging
Previous Post: The BigBlueButton, une classe virtuelle open-source


Intervenir en présentiel à distance


"Du présentiel à distance", drôle d'expression, non ? Ce terme est pourtant de plus en plus fréquemment utilisé. Il a l'avantage de bien exprimer ce qui se cache derrière ce concept. Il s'agit d'organiser des réunions à distance mais de les vivre comme si l'on était dans la même salle ! On parle aussi de distanciel.


Lors d'une rencontre en présentiel, la communication passe par la voix et la gestuelle. Elle est renforcée par un support (diaporama ou document) qui permet de maintenir l'attention de son auditoire, d'identifier les idées-clefs, de suivre un fil rouge pré-établi, de matérialiser le discours et de laisser une trace après la rencontre.

Un simple téléphone permet de faire du présentiel à distance ... mais toute la communication passera par la voix, c'est un exercice qu'il n'est pas donné à tout le monde de réussir. De plus, l'utilisation d'un support est pour beaucoup jugé comme indispensable et, même si on peut l'envoyer par mail avant le coup de fil, la gymnastique n'est pas simple :)

Les acteurs de la formation sont bien sur concernés, les télé-travailleurs aussi. Aujourd'hui l'administration et la santé cherchent à bénéficier de ces technologies pour limiter les déplacements des usagers comme des professionnels. De plus, toute personne trouvant la distance handicapante peu avoir envie d'utiliser ce dispositif !

Pour faire du présentiel à distance, des logiciels nous viennent en aide


Ces logiciels vont permettre de difuser une webcam afin d'accompagner sa voix avec une image, et de partager un support de communication (diaporama, document ou partage d'écran). Ils constituent un bon moyen pour disposer d'une salle de réunion toujours disponible .

La distance pouvant être perçue comme un frein par vos contacts, je vous invite à déclencher des rencontres virtuelles :

  • Lors de vos prospections : vous pourrez ainsi montrer que vous êtes "adaptés à la distance" et rassurer ainsi vos contacts dès la première rencontre.

  • Tout au long de la conduite d'un projet : ces solutions vous permettront de faire des points réguliers et efficaces avec vos collaborateurs, vos prestataires et vos clients.

  • Lors de la livraison et du suivi qualité qui suivra : ces solutions offrent un espace convivial où l'on peut débattre à loisir.


Deux grandes familles de logiciels existent :

  • les classes virtuelles

  • les environnements immersifs


Les deux familles offrent des avantages différents et chacun doit choisir la solution qui lui convient le mieux, et qui convient le mieux à son contexte :)

Les classes virtuelles


La classe virtuelle est parfaite pour travailler à plusieurs sur un document, on voit la webcam de chacun, on parle en full duplex et on peut partager des documents, voire les éditer ensemble.

Bien des progrès ont été faits sur ces logiciels et même si l'on ne dispose pas d'une connexion haut débit, on peut maintenant les utiliser sans crainte ! La phase d'installation est elle aussi devenu limpide et l'accompagnement des utilisateurs est donc moins complexe ... mais reste nécessaire ;)

Les classes virtuelles sont parfaites pour capter et maintenir l'attention de l'auditoire ... mais attention : ce n'est qu'un logiciel ! La qualité de l'animation repose sur les compétences et l'expérience du présentateur, et comme il n'existe pas encore de communauté de pratiques, chacun a ces propres conseils et sa propre méthode !

Si vous ne connaissez pas ce type d'application, vous trouverez une présentation sur l'article "Utiliser les solutions d’e-meeting pour réduire la distance" :)

Si vous souhaitez creuser le sujet, d'autres liens peuvent vous être utile :

Les environnements immersifs


Les environnements immersifs permettent de se voir évoluer, sous forme d'avatar, dans un monde virtuel. On s'y déplace comme dans un jeu 3D, et on a moins l'impression d'être dans un logiciel.

Le coté ludique, qui nous rappelle celui des Serious Games intéresse beaucoup les pédagogues. Ces environnements sont aussi indispensables pour aborder certains thèmes à distance ... je pense aux thèmes liés au corp humain et à la façon de se mouvoir.

Ces environnements permettent de communiquer en VoIP, voire de partager sa webcam et des documents ... mais rarement de partager des applications et son écran.

Nous avons beaucoup entendu parler de ces environnements lors de la sortie de SecondLife, mais l'instalation et les ressources matérielles alors nécessaires n'ont pas permis à tout le monde de découvrir et de tester cet univers. D'autres solutions beaucoup moins gourmandes existent cependant ! Si vous ne connaissez pas ce type d'application, vous trouverez une présentation sur l'article "Sur Second Life..." et une vidéo explicative ci-dessous. Si vous cherchez à tester une solution immersive, je vous conseille aussi de prendre le temps de découvrir AssembLive :)



Publication Date: 2011-09-22

Tag: virtual-classroom

Related Posts



1 Comments


On 2011-10-22, Olivier: Afin d'enrichir ce post, voici quelques commentaires qui ont suivis sa publication sur Apprendre2.0.org et sur ZeVillage.org :




AngeZanetti a écrit: Le 23 septembre 2011

Effectivement il existe beaucoup d’autres solutions que SecondLife pour faire de la réunion distance, c’est même la pire solution grand public en terme d’ergonomie !



Des produits comme Assemblive sont beaucoup plus simple d’utilisation et adapté un usage professionnel.



Olivier a écrit: Le 23 septembre 2011

En effet AssembLive est bien plus digeste que SecondLife et je pensai notamment cet outil en écrivant la fin de cet article. J’ai d’ailleurs commencé l’écriture d’un billet sur AssembLive :)



Cette solution peut en effet répondre bien des usages professionnels :)



Cependant aucun partage d’écran n’est possible avec AssembLive, aucune édition collaborative non plus … ni même de partage vidéo pour le moment. La solution ne conviendra donc pas toutes les attentes.



AssembLive permet de faire des présentations et de discuter en temps réel (webcam VoIp). C’est un bon outil « frontal » pour rencontrer les clients, mais difficilement un outil de collaboration.



Assemblive est « widgetisable », on peut donc l’intégrer une page web qui, elle, contient des outils collaboratifs.



Tout dépend de l’usage, aucune solution n’est malheureusement parfaite :)


Olivier a écrit: Le 23 septembre 2011

C’est vrai … mais le fait de sortir de l’environnement immersif pour utiliser des outils de collaboration (forum, google doc ou autres) change beaucoup la donne !



Comme je le disais en début d’article : on peut faire du présentiel distance avec un simple téléphone :)



Mais l’intérêt est d’identifier l’outil qui répond le mieux nos besoins. Entrer dans AssembLive pour initier la conversation puis aller ensuite dans un autre outil collaboratif ne me semble pas forcément judicieux … autant initier la rencontre par une conférence téléphonique, ce sera plus simple pour tout le monde ;)



Utiliser une panoplie d’outils plus ou moins bien reliés entre eux n’est pas la meilleure solution et donne une image « bricolage » qu’il est souvent souhaitable d’éviter avec un public qui appréhende le travail distance :)




jadlat a écrit : Le 15 octobre 2011

Sur les classes virtuelles même si on arrive désormais de bons résultats, cela reste encore très atisanale au niveau de l’interaction. On a utilisé eluminate dernièrement pour une classe 4 profs et 7 étudiants. Tu n’as qu’un micro d’ouvert si tu veux que cela soit correct au niveau du son. Quant la vidéo, cela reste très aléatoire. Il faut attendre les solutions en THD avant d’arriver des choses correctes.



Ceci étant, c’est un plus des distanciels. Perso nous n’en avions pas (j’ai fait ma formation unilim, un an avant l’arrivée beta de skype) et l’usage du forum et du wiki était aussi très intéressant.Sur les univers immersifs, sans les connaître, je pense que la critique technique formulée pour les classes virtuelles est aussi valable. Je n’ai jamais testé, je ne peux donc pas en parler vraiment.



Je sais que certains collègues formateurs s’y intéressent aujourd’hui comme jacques rodet et jean-paul moiraud.J’ai aussi parfois l’impression qu’il y a confusion entre design du contexte pédagogique et usage de scénario en pédagogie. On peut tout fait proposer des scénario motivants sans pour autant utiliser un environnement numériques et faire de la pédagogie frontale dans ces univers.



Ce qui est discuter, c’est qu’est que c’est que l’immersion. Et perso, je n’en sais rien.Pour l’instant j’attends de voir.



Olivier a écrit : Le 15 octobre 2011

Artisanal ? Pas sur, mais il est vrai qu’il faut acquérir une certaine expérience pour pouvoir jouer correctement avec les interactions :)



L’univers est différent quand on est distance, il faut s’approprier cet univers pour pouvoir en bénéficier pleinement. Ce qui est sur c’est qu’il faut commencer par s’entrainer doucement … animer une classe avec 4 animateurs et 7 apprenants est difficile (en présentiel aussi d’ailleurs !) Peut-être faut-il prendre ces marques sur des formations plus simple animer ?



L’infrastructure technique est aussi importante … des problèmes de sons ? Des problèmes de transmission vidéo ? Je pense qu’il faut lancer un audit technique sur la connexion des participants … peut-être trouvera-t-on ici des pistes pour améliorer la situation :)



Pour ma part, je trouve plus facile de créer de l’interaction en classe virtuelle qu’en présentiel. Mais ce n’est pas du tout le même type d’interactions par contre !



Je t’invite lire AssembLive, un environnement immersif, un article qui présente un univers immersif … peut-être y trouveras tu des éléments de réponse concernant ce qu’est l’immersion ?



Pascal a écrit: Le 21 octobre 2011

Comment travailler sans se déplacer : c’est un sujet passionnant et ce que je lis ici m’intéresse beaucoup. Je connaissais déj les classes virtuelles (j’ai beaucoup utilisé Centra et suis maintenant adepte de webex) mais je n’ai pas d’éxpérience sur les mondes immersifs :(



Assemblive est attractif ! Cependant j’ai peur que le coté « jeu » que l’on associe souvent ces univers freine les décideurs qui l’on propose d’utiliser ces univers pour un usage professionnel. Avez-vous déj pu convaincre une entreprise que ce genre d’outil pouvait être un facteur de productivité ? J’en doute mais serai intéréssé par connaître vos retours expérience.



Olivier a écrit: Le 21 octobre 2011

Rassurez-vous, le coté ludique n’est pas un frein des services professionnels : bien au contraire !



Il participe l’attractivité des solutions et permet de faciliter l’adoption des outils, voire de supprimer les inhibitions :)



Plus qu’un retour d’expérience personnel, je m’appuie sur l’intérêt des entreprises pour les Serious Games pour affirmer que le coté ludique de ces applications peu être apprécié par des entreprises !!



Je vous invite en parler avec vos clients/utilisateurs … vous serez certainement surpris de voire que si Second Life perdu un peu de son attrait, les Serious Games et les univers immersifs eux sont bien au goût du jour :)



Comments are now closed.



Who is behind this blog?

I'm passionate about what I do, and I love to help people


Nothing is more fulfilling than being part of a team with similar interests, and an organization that values its employees


ABOUT ME