SWITCH TO FRENCH

Next Post: Quand les licences libres s'appliquent à l'art culinaire
Previous Post: Les fonctionnalités d'un réseau social


Un réseau social pour favoriser la formation informelle en entreprise


La formation informelle qualifie les connaissances que l’on acquiert en discutant, en se renseignant par soi même et cela de manière délibérée comme de manière fortuite. La formation informelle est donc la conséquence d’interactions entres utilisateurs et entres sources d’information. Imprévisible, son contenu dépend des opportunités de chaque journée : il faut être au bon moment, au bon endroit ... et avec les bonnes personnes.

Although you're far...
illustrationCreative Commons License credit: Aphrodite

Favoriser la formation informelle c’est mettre en place des dispositions pour favoriser les échanges … difficile à expliquer à une entreprise pour qui l’image des pauses et des repas n'évoque qu'une perte de productivité ;)

C’est certainement le plus gros obstacle, on accepte mal qu’une partie du temps de travail soit dédiée à l'échange ... et encore moins qu'aucun objectif précis n'y soit associé. Il s’agirait pourtant essentiellement de moments très courts, si courts qu'aucune perte réelle ne serait subie.



Favoriser la formation informelle, c’est aussi l’accompagner. Une fois réuni les intéressés, il faudra proposer des discussions, présenter des ressources, dynamiser ceux qui participent peu etc. L’animation du réseau est importante pour en assurer le bon fonctionnement … un pédagogue trouvera donc sa place dans un dispositif de formation informelle ! Il y a même fort à parier que la qualité des échanges sera conditionnée par l’animation et que sa place soit vite reconnu comme capitale.

Le cas particulier des salariés nomades mérite que l’on identifie une solution qui les inclus dans la réflexion des personnes travaillant au siège. Je pense aux formateurs, mais aussi aux consultants des SSII et aux commerciaux qui sont majoritairement en clientèle. Les cas clients étant une source de réflexion constante, pouvoir partager des retours d’expérience est toujours très riche ! Il est donc nécessaire que des solutions leur permettent de participer en ligne. Les échanges “sur le terrain” sont spontanés et concernent principalement le quotidien. La distance et le recul qu’elle occasionnera permettront aussi d’aborder plus facilement des sujets plus théoriques.



Evaluer la formation informelle est un vrai défi. L’utilisation de sondages permet de juger de l’intérêt du dispositif mis en place, mais pour évaluer ce qu’il apporte exactement … Il sera néanmoins nécessaire de disposer d’outils de mesure, ne serais-ce que pour justifier d’avoir favorisé un tel dispositif ! Il reste possible d’évaluer le niveau des participants par les traditionnels outils de quizz afin de pouvoir tracer la progression des utilisateurs. Il sera difficile de l’imputer directement à la formation informelle lorsque les utilisateurs auront aussi bénéficié de formations formelles par ailleurs, mais cela sera néanmoins une courbe intéressante à suivre.

Les réseaux sociaux, une application professionnelle pour la formation informelle


Les réseaux sociaux et leurs fonctionnalités offrent des lieux d’échanges propices au développement de la formation informelle. Dans le cadre d’une utilisation en entreprise, il faudrait bien sur utiliser une solution hébergée en interne et la personnaliser selon ces besoins et ces objectifs spécifiques. Utiliser un service public n’est que difficilement envisageable. Cela pour des raisons de sécurité, d’autonomie et de confort. C’est en effet en personnalisant les fonctionnalités de ce type d’applications que l’on pourra tenter d’influer sur l’utilisation qui en résultera. Dans le cadre d’une utilisation en entreprise, l’accès à l’application sera impossible par le public, il s’agit d’un outil de travail et non d’une vitrine !



La fonctionnalité Groupe permet de créer des sous-groupes de discussion. Selon le nombre de salariés concernés, il sera judicieux de créer des groupes par services ou par équipes afin de conserver une dimension humaine favorisant les échanges.

La mise en place d’un tel dispositif favorisera l’intégration de nouveaux salariés qui découvrent les autres membres de la société ainsi que les problématiques qu'ils ont déjà rencontrés.

Pour ceux qui sont en charge de l’animation d’une équipe, un réseau social sera très apprécié pour sa dimension asynchrone et soulagera tout le monde de beaucoup de mails !

Le coté novateur, l'ouverture à l'autre et la convivialité qui accompagne ces dispositifs sont des facteurs d'adoption important mais la mise en place d'un réseau social en entreprise nécessite d'accompagner le changement. Tout le monde n'est en effet pas habitué à ce média et il faut laisser à chacun le temps de se convaincre de l'utilité d'une telle solution.

Le développement de la formation informelle en entreprise ne se passera donc que difficilement des professionnels de la formation ! L'animation et le lancement nécessiteront bien des efforts et des compétences ;)

Publication Date: 2008-05-12

Tag: social-network

Related Posts



15 Comments


On 2008-05-14, florence meichel: Tu sais quoi Olivier, je pense que l'on dépasse la paradoxe de l'évaluation quand on inverse le processus et que l'on demande aux gens de dire ce que l'expérience leur a apporté...mais pas en deux lignes...quelque chose de construit que l'on prend le temps de rédiger...pourquoi pas un blog écrit au fil de l'eau et une synthèse au bout...ou quelque chose comme ça ???, réfléchir !


On 2008-05-15, Olivier: Exact !

L'évaluation telle que nous la connaissons est une évaluation un moment T. On estime le savoir d'un individu, un jour précis et dans un contexte particulier. Hors la dynamique de l'apprenance change complètement la donne. L'évaluation n'est plus faire un moment donné mais doit s'étendre dans le temps ... exactement comme la formation !

Un blog ... c'est une idée. Mais dans le contexte de cet article .... si on met en place un réseau social pour porter la dynamique de l'apprenance, il "suffira" de suivre les conversations de chacun, les appels l'aide, les retours d'expérience et ont aura une vision réelle du niveau de chacun des membres ! Pas d'autres outils mettre en place ;)

Pour le service formation, on dérive vraiment vers d'autres compétences : l'étude de la population, c'est de la socio, non ?

Je suis assez curieux de connaître ton avis sur l'utilisation d'un réseau social en entreprise ... y vois-tu comme moi un potentiel important pour porter l'évolution de la formation ?


On 2008-05-15, florence meichel: Je crois cette vision depuis bien longtemps...pour être honnête, j'ai toujours travaillé dans ce sens...le choix de la thématique "réseaux apprenants" comme fil conducteur de mon master de formateur-consultant n'est pas un hasard : il correspond des convictions profondes et des pratiques développées sur le terrain...

Un des facteurs clefs de ces réseaux soiaux est mon sens leur ouverture et leur diversité...mais c'est une dimension qui est encore difficile entendre en entreprise...quoique ! :-)

Je te rejoins sur la nécessaire animation de ces réseaux : Apprendre 2.0 nous apprend beaucoup dans ce domaine et nous savons l'un et l'autre que c'est une dimension complexe ! être la fois acteur et accompagnateur n'est pas si simple : ça demande de switcher en toute transparence pour que la confiance reste le liant de l'aventure !

Il y a une autre dimension qui me parait importante c'est celle du projet : je ne crois que ce type de réseau fonctionne dans un contexte de planification précise...je ne crois pas plus aux réseaux vides de sens mis part celui du lien social (ce qui n'est déj pas rien)...il me semble que pour fonctionner ces réseaux de personnes ont besoin d'une vision fédératrice d'engagements !

En guise de points de repère, tu peux jeter un oeil sur le blog "réseaux apprenants" et surtout sur la modèlisation (sachant bien entendu qu'il ne s'agit que d'UN point de vue ) :-)
http://reseaux-apprenants.blogspot.com/
http://reseaux-apprenants.blogspot.com/2008/03/modlisation.html


On 2008-05-15, florence meichel: Alors oui pour répondre ta question le potentiel est important pour l'évolution de la formation et les compétences développer nombreuses pour les formateurs qui se lancent dans l'aventure car les paradigmes et les pratiques changent radicalement dans le cadre de ces nouveaux contextes !


On 2008-05-16, Olivier: Dis donc, je n'avais jamais vu ce doc ! En fait, je n'avais vu que l'image au milieu de ton blog, mais pas la navigation sur la droite : le plan du doc !!! La récente refonte de ton blog met mieux en avant cette partie l ! Par contre, je n'ai pas la notion de projet en tête. Dans le cadre d'une entreprise, ou plutôt dans le cadre d'une équipe ... le seul vrai projet c'est "travaillons ensemble" ;)


On 2008-05-16, florence meichel: merci pour ce feedback Olivier, j'ai ajusté la présentation pour que ce soit plus clair !


On 2008-05-22, Olivier: Sur le sujet de l'évaluation, je vous invite lire Quand l'évaluation rime avec planification !. La discussion qui suit le court article est très riche et est judicieusement illustrée de différents retours d'expérience !


On 2008-06-23, Matdef: Bonjour,

Je voudrais vous parler du même sujet, mais pas dans le contexte d'une entreprise.
L'article écrit par Olivier dit que les réseaux sociaux nécessitent un animateur...qu'il faut un accompagnateur, un pédagogue dans le dispositif de la formation informelle... Je suis entièrement d'accord avec vous. Je voudrais simplement transposer la réflexion qui nous occupe un monde autre que celui de l'entreprise : celui de l'éducation l'environnement.

-Pensez-vous que ce site Internet (www.dothegreenthing.com), s'il avait une dimension animation plus présente, pourrait faire de l'éducation informelle, et donc éduquer l'environnement?
-Qu'est ce que l'éducation informelle exactement ? Pourriez-vous m'éclaire ou me guider vers des sources ?

Ce site est une communauté en ligne qui agit pour l'environnement en tentant de changer peu peu ses comportement de consommation...

Je vous laisse voir, et j'attends vos réactions avec impatience! :)


On 2008-06-24, Olivier: Nous sommes tous capables d'apprendre par nous même, par nos lectures, nos expériences, nos réflexions ... Depuis très jeune d'ailleurs, nous bénéficions tous de cette capacité évoluer. Le groupe, le regard extérieur sont des catalyseurs : c'est au contact d'autrui que l'on apprend le plus !


Dans les entreprises, les relations entres les salariés, lorsqu'elles débouchent sur une transmission de savoir (ou tout autre évolution) sont appelés la formation informelle.


Cette dynamique (apprendre aux contacts des autres) est habituellement spontanée et ne repose pas sur l'initiative d'un formateur/accompagnateur/facilitateur.


Cependant, si un pédagogue met en œuvre un dispositif permettant de faciliter la formation informelle (donc de faciliter les échanges) il dynamisera beaucoup cette dynamique !


Dans votre cas - dothegreenthing, il ne serrait pas étonnant qu'une dimension plus sociale apporterait beaucoup aux lecteurs de votre site. Agir pour sauvegarder l'environnement prend tout son sens lorsque l'on est plusieurs agir ! L'engagement est aussi très important lorsque l'on adhère ce type d'action : un réseau social apporterai beaucoup en ce sens. La possibilité offerte aux lecteurs de s'exprimer peut permettre votre site de s'enrichir autrement que par le biais de basiques commentaires.


Quand l'animation, sans passer par un réseau social, elle peut aussi être mise en place ... mais c'est plus difficile car vous êtes le seul acteur principal et les visiteurs restent des acteurs secondaires (et certains sont justes des spectateurs). Le changement primordial serait donc dans l'idéal de transformer ces acteurs secondaires en membres contributeurs.


PS: Quand on y pense ... solliciter l'avis d'Olivier Carbone pour émettre moins de Co2 ... c'est comique, non ?


;)


On 2008-06-24, Matdef: Merci pour votre réponse, elle m'aide beaucoup dans mes recherches!

Je voudrais vous demander si vous pouvez me guider vers des sources littéraires relatives l'éducation informelle, puis sur l'engagement en réseaux sociaux virtuels.
-Existe-t-il des modèles d'apprentissage propre cette perspective de l'éducation ? Si oui, ces modèles d'apprentissage reposeraient sur quelle théorie de l'apprentissage ? Socioconsrtuctivisme?
-Pouvez-vous me guider vers des sources qui traitent de l'engagement dans les réseaux sociaux en ligne ?

Merci.


On 2008-06-24, Olivier: Je vous invite visiter Apprendre 2.0 et vous y inscrire. Ce réseau de plus de 200 professionnels de la formation et de l'information vous permettra de solliciter toute une communauté pour vous aider dans vos recherches. De plus je pense que vos réflexions pourront intéresser d'autres membres du réseau ...


On 2009-03-09, Eric: Il est vrai que la formation informelle est extrêmement importante, si ce n'est la plus importante. C'est en construisant son expérience que l'on apprend le plus.
Cette façon d'apprendre est encore plus efficace avec un apprentissage plus classique comme par exemple la formation informatique.


On 2009-03-29, Trackback : Réseaux sociaux et formation: Le Forum Français pour les Formations Ouvertes et Distance (fffo)d s'interroge, comme beaucoup d'acteurs de la formation, sur les réseaux sociaux et leur dimension formative. Le sujet sera débattu lors des prochaines rencontres du fffod.

Voici quelques liens pour alimenter notre réflexion.
Forum Français pour les Formations Ouvertes et Distance
Réseaux numériques et réseaux sociaux : vers le développement de l' "autoformation sociale de configuration" ?
Un réseau social pour favoriser la formation informelle en entreprise
Lingueo, un réseau social pour l'apprentissage des langues
Les réseaux sociaux en éducation
Et bien d'autres !


On 2012-02-26, Michael: Intéressant comme approche des réseaux sociaux.
Je suis enseignant et je m'interroge sur l'opportunité de mettre en place ce type de réseau usage interne afin de suivre l'évolution de leur apprentissage et surtout, je dois te l'avouer j'aimerais les voir faire autre chose que raconter des bêtises sur Facebook.
Je crains cependant de me faire dépasser par les possibilités de ces réseaux et je dois pouvoir m'assurer de garder un certain contrôle afin d'éviter des débordements.
A suivre...


On 2012-02-27, Olivier: Utiliser un réseau social pour suivre ces apprenants offre bien des avantages ! Je comprend cependant vos interrogations, les discussions seront-elles centrées sur l'apprentissage ? Ne vais-je pas perdre le contrôle sur ce qui se dit et se fait ? Comment ne pas se faire dépasser ?

Et bien le plus sage et de se lancer en comité restreind pour découvrir le concept dans son contexte. En effet, tout les contextes sont différents et plutôt que de réfléchir pendant des lustres, je vous invite découvrir "en live" de quoi il retourne ! L'utilisation d'un réseau social dans un cadre pédagogique ne repose pas sur des règles universelles, tout va dépendre des acteurs, du thème principal, de l'animation ... mais dépend d'énormément de facteurs humains :)

Si vous désirez vous confronter l'utilisation d'un réseau social sans pour autant embarquer de suite vos étudiants dans l'aventure, venez tester ce dispositif avec d'autres enseignants sur http://www.apprendre2point0.org/ !



Comments are now closed.



Who is behind this blog?

I'm passionate about what I do, and I love to help people


Nothing is more fulfilling than being part of a team with similar interests, and an organization that values its employees


ABOUT ME