Website in French Have you noticed you can read the website in French too ?

Les nouveaux dispositifs de formation


Les besoins des apprenants évoluent rapidement et les modes d'apprentissage se diversifient. Par conséquent, la formation évolue et s'enrichit notamment d'une couche 2.0 ! L'intérêt premier de ces changements est d'offrir des solutions pédagogiques de plus en plus adaptées aux différents contextes de travail ... et aux différents individus.

Blended Learning


Un dispositif de formation est aujourd'hui constitué de plusieurs solutions, il ne se base plus sur un seul support et un seul mode d'apprentissage. Les formations traditionnelles (animées en salle) sont de plus en plus souvent complétées par des solutions elearning ; les solutions d'évaluation sont plus fréquemment incluses ; l'intérêt pour les solutions synchrones, les solutions nomades, la formation de pair à pair et la formation informelle sont de plus en plus grands. Ces solutions se combinent dans tous les sens, en amont comme en aval : c'est selon les objectifs ... mais aussi selon les disponibilités des participants et les moyens disponibles. Le terme utilisé pour désigner ces solutions est Blended Learning.

Il n'y pas réellement de nouveauté du coté des outils et des technologies que l'on utilise. L'innovation se situe du coté de l'utilisation que l'on en fait. Les apprenants utilisent différemment ces ressources, et par conséquence, les formateurs aussi !

Avant de faire un rapide tour d'horizon des différentes solutions à notre disposition, rappelons nous qu'elles reposent sur un principe commun : l'apprentissage est favorisé par les interactions qui accompagnent les connaissances.

Chaque solution offre des avantages particuliers. Certaines sont à préférer pour initier et présenter une démarche pédagogique, d'autres sont à privilégier pour la pratique, d'autres vont rythmer la formation dans le temps et enfin d'autres permettent des interventions ponctuelles. A chacun de faire son choix et de combiner ces solutions pour offrir un dispositif complet et s'inscrivant dans la dynamique de l'apprenance.


La formation traditionnelle


Formation traditionnelleLa formation en présentiel (ou formation présentielle) réunit dans une salle un formateur et les nombreux participants. C'est la solution la plus contraignante ! Il faut tout d'abord trouver une date qui convienne à chacun, acheter des billets d'avion puis louer des chambres d'hôtel. Les participants sont totalement indisponibles pendant leur formation et lorsque tous les membres d'un service sont concernés, il faut organiser deux sessions pour ne pas avoir à fermer le service !

Le support standard de ces formations est le diaporama. Une suite logique de diapositives accompagnées du discours du formateur, enfin discours ou spectacle, c'est selon le formateur ;) Cette théorie est mise en pratique sous forme d'exercices, de jeux, de discussions et de simulations. Les interactions entres formateurs et participants ainsi qu'entres participants eux mêmes sont très fortes. D'autre part, notamment dans le cadre d'une formation inter-entreprise, elles donnent lieu à des échanges entre participants et à des prises de contacts. Selon les rapports qui s'établissent entres les participants, elles peuvent ainsi donner lieu à une suite dans le temps voire déboucher sur des collaborations.

Un outil à découvrir : le tableau blanc interactif (TBI) ou tableau blanc numérique (TBN) qui permet au formateur de disposer d'un support electronique. Pour en savoir plus sur le sujet, visitez le site de Speechi qui se spécialise dans la conception de solution nomade.

Les coûts cachés peuvent être étonnants. L'absence des participants représente déjà un certain coût pour l'entreprise, mais il faut ajouter les frais de déplacement, de restauration et d'hébergement. Lorsque le lieu de formation est très eloigné, les participants peuvent même arriver la veille de la formation et repartir le lendemain :o


Les applications dites de "Learning Management System"


Moodle une LMS open sourceCes plateformes diffusent des cours en ligne, il s'agit initialement de sites web permettant aux lecteurs de s'informer (lecture de pages web, présentation vidéo) et de mettre en pratique par le biais d'exercices et de quizz. Ces plateformes offrent une multitude d'outils favorisant les interactions asynchrones : forum, faq, blog multi-utilisateurs, partage de documents, sondages (...) voire même des interactions synchrones grâce à la mise à disposition de classes virtuelles. Dokeos est cependant la seule à ma connaissance à proposer une classe virtuelle en version open source. Pour vous faire une idée des contenus que vous pouvez y produire, inscrivez vous sur Free Campus. Une autre plateforme open source à connaître : Moodle et son Campus Moostic.

La richesse de ces plateformes repose sur les contributions des utilisateurs. Selon les thèmes de formation, la mise à jour des cours nécessite plus ou moins de temps. Le rôle des formateurs est ici étendu à un rôle d'animation. Il va falloir trouver des idées pour attirer les apprenants régulièrement sur la plateforme, suivre leur progression et les conseiller. Il faudra aussi relancer ceux qui ne se sont pas connectés depuis longtemps, évaluer se qui passe très peu de temps sur les cours. C'est en fonction de l'attitude des apprenants (fréquence de connexion, temps passé sur les cours, activités privilégiées) qu'il faudra adapter la construction des futurs cours ainsi que l'animation générale de la plateforme.


Formation à distance individuelle synchrone


Nancy Pearl: Inside the Author's Studio
illustration: Creative Commons License credit: Andrea Mercado

La formation à distance synchrone individuelle consiste à réunir un pédagogue et un apprenant dans un environnement électronique propice à la formation. Les premiers dispositifs utilisaient des applications web et une communication téléphonique. On utilise aujourd'hui communément des classes virtuelles et il existe même des solutions gratuites.

Individuelles, ces formations offrent une interaction très riche et permettent une très forte adaptation à l'individu et à son contexte. La mise en pratique étant assurée par un partage d'écran, les formations logicielles trouvent ici une solution toute indiquée ! L'utilisation d'applications web complémentaires et l'utilisation de vidéos ont même permis des applications surprenantes, dans le domaine de la boulangerie par exemple.

La participation orale est très forte, les formations linguistiques s'avèrent donc très efficaces.

Individuelles, ces formations réclament une attention constante de la part de l'apprenant comme du formateur ! Il faut donc privilégier des formations courtes, une à deux heures maximum. Les contenus de formation doivent donc être finement découpés et permettre de repartir la formation dans le temps. Les apprenants progresseront pas à pas, pratiqueront entres les sessions, et la formation s'adaptera parfaitement à leur rythme, quitte même à faire deux fois la même session. Un tel découpage permet aussi d'adapter un cursus pédagogique aux connaissances actuelles d'un apprenant et à ses besoins. Vous trouverez un très bel exemple sur le site de LearnPerfect : jetez un oeil sur les formations Anglais-Assistanat et accueil, à gauche de chaque module, chaque icône pdf vous donne accès aux différents plans de cours.

Une urgence ? Besoin d'une compétence particulière ou d'une "mise à jour" ? Facilement insérable dans un planning, une formation synchrone permet de bénéficier d'une "piqûre de rappel" sur simple commande.

Formation courte et individuelle : l'équilibre est fragile, mais les coûts technologiques permettent de proposer des tarifs compétitifs.


Formation collective synchrone


Formation synchroneIl s'agit cette fois de réunir de nombreux participants dans une classe virtuelle (ou solution d'e-meeting) et d'organiser ainsi un webinar. A 5 ou 6, les interactions sont nombreuses et l'animation requière une certaine habitude. Si les participants sont plus nombreux, il devient très difficile d'animer le cours et on dérive souvent sur des présentations peu interactives, où le formateur s'adresse au groupe et non à chaque participant. Cette solution est envisagée facilement dans le cadre d'une formation théorique mais elle doit être accompagnée par d'autres solutions pour "descendre au niveau du participant".

L'utilisation d'une messagerie instantanée est fréquente et nécessite parfois un second intervenant.Vous trouverez ici quelques conseils sur l'utilisation du chat pendant un e-meeting.


Formation et monde virtuel


Jetzt gehts los.
Illustration : Creative Commons License credit: no

J'ai déjà évoqué sur ce blog l'utilisation des Serious Games et de Second Life à des fins pédagogiques. La capacité à simuler des situations spécifiques est très appréciable pour des formations pratiques. Cependant j'ai peur que le coût de conception et de maintenance de ces solutions soit élevé.

Dans le cadre de formations sur Second Life, les interactions entres participants et les autres avatars présents peuvent s'avérer très riches. Pour approfondir le sujet, je vous invite à lire la récente discussion issue du réseau Apprendre 2.0 : Qu'en est-il de la formation dans les mondes virtuels ? A noter également, l'initiative d'AvatarEnglish : une école de Langues sur Second Life qui propose des formations individuelles synchrone au sein de Second Life et avec Skype !


Le rapid'learning et le mobile-learning


iPhone
Illustration : Creative Commons License credit: chasingfun

Le rapid'elearning a pour seul objectif de produire rapidement du contenu. Il ne s'adresse donc pas à tout les thèmes de formation. Très pratique pour se maintenir à jour, ou pratiquer des piqûres de rappel, le rapid'learning ne s'adresse que difficilement à des formations longues. Le rapid'learning est un terme marketing qui a pris son essort avec les logiciels appelés "demo builder". Profitant de la technologie Flash, ces logiciels enregistrent les manipulations réalisées sur votre écran (ou un diaporama qui défile) et synchronisent le discours oral. Le podcasting est une déclinaison appréciable : des vidéos courtes ! Didactitiel, tutorial, podcasting : ce type de contenu est aujourd'hui produit très facilement, parfois même par des utilisateurs et non des formateurs. Il convient donc de sélectionner soigneusement ces sources d'information ;)

Des professionnels offrent aujourd'hui des catalogues de vidéos très complet. La boutique d'Emob est un bel exemple ! Après plusieurs mois d'existence, ils ont d'ailleurs annoncé réfléchir à l'installation d'un forum ... il est vrai que voir des vidéos n'est pas très interactif ! Cette solution mérite donc d'être accompagnée par une autre, afin de privilégier les interactions formateur/apprenants et apprenants/apprenants.

Deux intérêts majeurs :


  • le développement de la formation de pair à pair (P2P)

  • la mobilité induite par ce type d'application


La mobilité, le nomadisme, m-learning, mobile learning : le terme n'est pas encore fixé mais les offres commencent à apparaitre. Tout appareil mobile permettant de regarder une vidéo est un terrain propice à ce contenu. Le site mobile-learning-3d propose ainsi des formations pour Iphone, Ipod, Psp, téléphone mobile, etc.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire : Nomadisme et le mobile learning, à qui s'adresse ce dispositif de formation ?


L'email


Email
illustration :Creative Commons License credit: smil

Nos boîtes aux lettres électroniques sont tellement encombrées que j'ai du mail à adhérer à ce support.

Une initiative illustre pourtant l'intérêt d'un tel support de communication : les cours d'anglais GymGlish. Chaque matin, un e-mail vous propose un assortiment de contenus écrit et audio. 10 minutes d'histoires, dialogues, questions, 'mini-leçons' et de révisions en anglais. Il s'agit d'une formation d'anglais professionnelle tous niveaux ... sauf débutant précise cependant le site de Gymlish ;)

Difficile d'industrialiser l'utilisation des emails sans utiliser des robots. Les interactions avec des robots sont cependant très limitées. Mais en complément d'une solution favorisant les interactions entres participants ou avec un formateur, ce type de solution peut s'avérer intéressante pour établir un rythme dans la formation.


L'autoformation


Autoformation
illustration :Creative Commons License credit: darkmatter

L'autoformation est la plus veille solution de formation à distance ! Elle repose sur l'attitude de l'apprenant appelé alors autodidacte. Cette solution n'est pas forcément dénuée d'interaction : mais c'est alors à l'autodidacte de les provoquer. De nombreuses ressources sont devenues disponibles, notamment sur internet et grâce au développement des bibliothèques-médiathèques. N'oublions cependant pas les livres, les documentaires et les vidéos spécialisées. Envisager une autoformation nécessite une réelle discipline, aussi certains trouveront cette solution très difficile !

Dans le monde de l'entreprise des initiatives ont données lieu à la production d'application web, mélant parfois jeux et diapositives. Parfait pour constituer un centre de ressource, ces applications ne sont efficaces que si elles sont accompagnées d'un encadrement pédagogique, exactement comme je l'ai indiqué pour les applications dites de "Learning Management System".

La dernière initiative que j'ai relevé s'appelle Mango Languages. La plateforme offre des cours progressifs sur différentes langues et mèle habilement l'écrit et l'audio. Voilà de quoi préparer vos prochains voyages à l'étranger ;)


La formation informelle / La formation P2P


Formation informelleTrès proche de l'autoformation, la formation informelle désigne tout transfert de compétence non provoqué par un formateur. Autrement dit, il s'agit des formations spontanées et issues d'interactions fortuites. C'est en effet un procédé bien naturel et avec lequel chaque humain est amené à se construire depuis sa plus petite enfance. Ce dispositif convient donc à tout individu ! Nombreux l'ont bien compris et le mettent en avant sur leur CV : autodidacte, s'adapte rapidement à un nouvel environnement, etc.

Dans le milieu professionnel, la formation informelle est concentrée autour des machines à café, des collaborations spontanées et parfois très discrètes. C'est en échangeant avec autrui que l'on apprend. Cela a toujours été mais c'est depuis que très peu de temps que la formation informelle est reconnue et que certains professionnels de la formation cherchent à l'intégrer à leur dispositif.

La formation informelle prend aussi forme dans la formation P2P. D'ailleurs, connaissez-vous commentcamarche.net ? Initialement une encyclopédie informatique destinée à apporter de l'aide aux utilisateurs novices. Initialement. Aujourd'hui il s'agit d'une véritable communauté ! L'encyclopédie est toujours là, mais les interactions (votes, sondages, forums et contributions diverses) "enveloppent la connaissance" et favorise l'apprentissage. Le tout est bien sur en accès libre et gratuit ;)

Quelques initiatives sont à remarquer. Des communautés dédiées aux échanges de pair à pair à des fins pédagogiques. Des tutoriels créés par des utilisateurs pour des utilisateurs. Utilisateurs. Et oui, si l'on considère la formation informelle, nous nous adressons à des utilisateurs, et particulièrement à leur capacité à apprendre et à évoluer. Les plateformes vidéos hébergent évidemment des vidéos intéressantes, mais elles sont souvent perdues dans la masse. Voici les quelques services que je vous invite à découvrir :

  • ExpertVillage diffuse des vidéos réalisées par des particuliers pour des particuliers. Principalement en anglais, cette communauté permet de se former sur des sujets très variés et de partager ces propres connaissances.

  • Instructables.com vous permet de créer vos propres didactitiels sur tous les thèmes et de les partager avec le public. Vous y trouverez des explications sur tout (et aussi sur n'importe quoi) : comment créer un four solaire, comment faire pousser des plantes sans terre, comment fabriquer une antenne wifi ...

  • Tutmarks.com vous permet de proposer des tutoriels sur le thème de l'informatique et trouvés sur le web, de les commenter et d'en évaluer l'intérêt par un système de vote. Très utile lorsque vous recherchez un tutoriel sur un thème précis.

  • HowDoYa un tout nouveau moteur de recherche (en anglais uniquement) permettant de répondre avec pertinence aux questions : How do you do tomato ketchup?, How do you barbecue? etc. Pour tester ce service, tapez "How Do" dans la barre de recherche et observez les propositions qui vous sont faites.


Les réseaux sociaux peuvent ici trouver une application professionnelle efficace. Ils permettent de maintenir en relation des utilisateurs et de fonder une communauté. Le terreau idéal pour influer une formation informelle, non ? Je reviendrai sur ce sujet dans un prochain post...

Et pour aller plus loin :


Le réseau Apprendre 2.0 compte de nombreux professionnels de la formation qui s'interrogent sur l'évolution des pratiques, notamment celles engendrées par les outils 2.0. En complément à ce post, je vous invite à lire 4 posts écrits par des membres de ce réseau :


Publication Date: 2008-05-01

Tag: virtual-classroom video-conference SL Serious-Games elearning social-network

Related Posts



16 Comments


On 2008-05-03, L'apprenance mèle formation formelle et formation informelle: La formation ne cesse donc d’évoluer et les nouveaux dispositifs de formation doivent aussi s’appuyer sur la dynamique de l’apprenance et ne pas négliger la formation informelle. Suite...


On 2008-05-09, Bernard: Merci pour ce très complet panorama !

Pour le moment, j'utilise uniquement le mail comme complément d'autres solutions. Mais c'est vrai qu'il serait sympa de proposer une solution d'autofo combinée des sessions synchrones... en plus le socle autofo est commun et réutilisable par tous les clients ;)


On 2008-05-09, pierre: Merci pour cet article complet. De toutes les méthodes citées les deux que je retiens sont le rapid'learning et l'email (que l'on peut rapprocher d'ailleurs).
Elles deux sont - je l'espère - promis un bel avenir.
On pourrait également appeler le rapid'learning, la formation digeste (certains l'appelle aussi le micro-learning). Mieux vaut moins mais régulièrement que beaucoup d'un coup. On sait que lors d'une formation lourde on ne retient finalement que peu de choses, surtout si nous n'avons pas la possibilité de mettre très vite, derrière, la théorie enseignée avec de la pratique.
Aujourd'hui nous avons les outils pour fabriquer, diffuser, et consommer ce genre de formation.
Espérons que les entreprises feront le choix de ces méthodes (qui peuvent venir compléter les anciennes) ...

L'avenir tranchera


On 2008-05-09, Olivier: En effet, seul l'avenir tranchera ;)

Combiner le rapid'elearning et l'email permet d'organiser une formation "push" ou "top-down" (le formateur transmet de l'information aux apprenants).

Je t'invite réfléchir deux autres axes complémentaires :
- contact synchrone pour favoriser la relation formateur-apprenant. Par téléphone ou par classe virtuelle. Ce contact peut être court et pas forcément fréquent, mais en début milieu et fin de cursus cela serai déj pas mal ;)
- contact entres les apprenants Mais peut-être l'organises tu déj avec les échanges par mail ?

Enfin tout dépend des ressources disponibles car ces axes peuvent nécessiter beaucoup de temps si les apprenants sont nombreux !


On 2008-05-13, Marc Tirel: Merci Olivier pour ce post détaillé et riche !

Au fait mon prénom c'est Marc et pas Eric ;)

A plus.


On 2008-05-13, Olivier: Désolé pour cette erreur sur ton prénom ... Elle est maintenant corrigée ;)


On 2008-05-15, Olivier: Un retour d'expérience que je vous invite lire :

Frédéric Aubrais, Enseignant au Québec donne des cours de droit en classe virtuelle, depuis son domicile. Je suis heureux de lire ce témoignage et de voir ces vidéos qui montrent un enseignant heureux et des étudiants satisfaits. La formation distance est souvent vue comme une contrainte ... il s'agit en fait d'un outil efficace et doté de multiples avantages. Mais pour le découvrir ... il faut oser tester !!


On 2008-07-09, Sylvaine: Bonjour Olivier

En parlant de formation distance synchrone, c'est plutôt un mot barbare mais qui en fait est simple comprendre. J'ai testé les cours dans le cadre de l'entreprise LearnPerfect et j'étais très rébarbative au début. Se retrouver en face d'une machine, quelle horreur !!! eh bien, j'ai apprécié le contact avec la formatrice et on a pu beaucoup interagir. Comme quoi , il faut oser tester et après donner son avis et ne pas restée avec des préjugés.


On 2008-07-10, Olivier: Merci de ce commentaire, Sylvaine !

En effet, il faut goûter pour connaître ... et en parler :)
Oui, beaucoup d'interactions sont possibles et les formateurs et formatrices de LearnPerfect savent en jouer pour rendre leurs sessions de formations très dynamiques et captivantes ! Le nombre réduit de participant/es permet une véritable adaptation de la formation l'individu. J'ai vraiment apprécié les années pendant lesquelles j'ai pu collaborer avec l'équipe de LearnPerfect ... expérience professionnelle qui n'est pas étrangère certains thèmes que j'évoque aujourd'hui sur ce blog !


On 2008-09-02, Quel dispositif pour la formation en langues ?: [...] Comme dans bien des domaines, la formation en langue ne repose aujourd’hui plus simplement sur un seul outil mais mixte plusieurs moyens pédagogiques. Vous trouverez une liste des différentes solutions envisageables en lisant les nouveaux dispositifs de formation. [...]


On 2009-07-22, Fabien: Merci pour ce tour d'horizon. Je retrouve des manières d'apprendre que j'apprécie depuis longtemps et j'en découvre de nouvelles.


On 2009-09-13, Nomadisme et mobile learning: En ce mois de septembre 2009, le m-learning semble susciter un intérêt nouveau. Les entreprises offrant des services permettant de travailler distance cherchent en effet profiter de la peur de ce voir “mis en quarantaine”. Un point me semble donc bienvenue :)


On 2011-07-02, 7 clés de succès pour optimiser les dispositifs E-Learning dans votre entreprise | FormaBlog - Formation, Apprentissage & Innovation pédagogique: [...] vos participants l’occasion d’échanger entre eux, de poser leurs questions et d’y répondre. Plusieurs outils sont votre disposition pour cela : forums, messageries instantanées, classes virtuelles et systèmes de [...]


On 2011-07-28, ma-formarion-dif.fr: Bonjour,

Et bien voici un post très complet, ce qui n'est pas forcément courant.

A noter aussi l'émergence du blended learning qui est un mix entre la formation traditionnelle et le e-learning.

Bonne continuation


On 2011-07-30, Olivier: "notons AUSSI l'emergence du blended elearning" ???

 



J'ai peur que ce post soit mal écrit alors ... car l'introduction de cet article voulait ouvrir sur ce sujet ! L'intérêt de ces différentes solutions est de pouvoir les combiner entre elles. Alors oui je n'ai pas écrit Blended Learning en gras ... mais c'est bien un des axes de cet article, non ?

 



Enfin LOL, car cet article date de début 2008 ... donc quand 3 ans après, on parle encore de phénomène émergent ... je me demande combien de temps cela va encore "émerger" :)


On 2011-08-16, Stéphane: Salut Olivier,

 



Rassures toi, ton post est clair et on comprend bien que l'intérêt est de combiner les différents dispositifs pour construire LE dispositif adapté son thème, son public et ses contraintes :)

 


D'ailleurs je pointe souvent sur ce post pour détailler les différents outils la disposition des formateurs ... et sélectionner ceux qui sont propices chaque contexte que l'on me soumet. Je couple souvent un dispositif synchrone (pour garantir le rythme de la formation) et un dispositif asynchrone, (pour s'adapter aux emplois du temps des apprenants).

 


Et en effet le phénomène n'est pas émergent et date de bien des années. Mais certains professionnels de la formation émergent peine ... c'est les acteurs qui emergent d'un long sommeil, pas la solution qui est emergente LOL :)



Comments are now closed.



Locations of visitors to this page